Pourquoi le contenu généré en Javascript pénalise un site Web?

Publié par le 1326 mots    181


Obtenez plus de trafic

Recevez gratuitement de nombreux astuces pour améliorer le référencement de votre site Internet à La Réunion.

Actuellement nous travaillons le référencement d'un site de l'un de nos clients (naturellement). Et l'une des premières étapes est l'optimisation du site Internet. En gros, nous faisons un audit pour repérer tous les facteurs bloquants et nous faisons des recommandations pour améliorer l'indexation du site Internet. Donc au court de cet audit, nous avons détecté que la page la plus importante du site était générée en JavaScript. On n'a donc recommandé très fortement de changer de technologie et de générer la page directement en HTML.

C'est quoi le problème du JavaScript pour le référencement?

Le problème de cette technologie, c'est que Google ne voit pas ce qui est généré en JavaScript. Pour faire simple, un site internet est généré en deux étapes. - une partie est générée sur le serveur - une partie est générée sur l'ordinateur de l'utilisateur Google peut voir facilement ce qui est généré depuis le serveur (car cette partie est accessible depuis internet), mais il est incapable de voir ce qui a été généré sur votre ordinateur (car ce n'est plus sur internet). Et le JavaScript justement est exécuté sur votre ordinateur. Par conséquent Google ne peut pas du tout le voir et ne peut donc pas indexer ce qu'il ne voit pas.

Suite à cela, nous avons donc demandé à ce que la page ne soit plus générée en JavaScript, car pour Google, c'est exactement comme si la page était complètement vide. Donc aucun intérêt pour Google de présenter une page entièrement vide pour ses utilisateurs. Face à cela, le développeur nous a répondu qu'il a consulté son spécialise SEO et que celui-ci leur a dit que Google était parfaitement capable d'interpréter le JavaScript! De ce fait, c'était leur parole contre la nôtre.

Google peut-il lire le JavaScript et indexer son contenu dans les résultats de recherche?

Pour répondre à cette question, il est très important de mettre les choses dans leur contexte. C'est exactement comme dire qu'un site Web a converti 75% de ces utilisateurs et que c'est vraiment énorme! Sauf que 75% sur 4 visiteurs dans le mois, ce n'est vraiment pas terrible. Pour le Jacascript, c'est la même chose. Il faut placer les choses dans leur contexte. Est-ce Google sait lire le JavaScript ? La réponse rapide est oui. Est-ce Google sait comprendre tout le JavaScript ? La réponse est non! Et c'est là toute la nuance importante.

Que sait lire Google au niveau du JavaScript?

Bon je vais être honnête, à ce sujet, je ne suis pas un expert non plus. Ce que je sais c'est qu'à la base le JavaScript existe pour générer de l'interactivité avec l'utilisateur et non pour générer des pages Web. Il est donc important de générer en HTML ce qui doit être référencé par Google. Mais ceci dit, je sais ensuite que depuis quelques années, Google a appris à détecter les liens JavaScript et le contenu généré en ajax. Dans quelle mesure pour l'ajax, je ne sais pas vraiment. Toute fois, je sais que ce sont des actions très simples qui sont prises en compte et qu'un lien en dur a définitivement plus de poids qu'un lien en JavaScript ( en supposant que le deuxième a bien un poids...). Mais de là a penser que Google sait interpréter la création d'une page entière en JavaScript et à comprendre son contenu, je n'y croyais pas du tout. Mais encore là, c'est toujours notre parole contre celle du développeur. Il fallait donc trouver des preuves pour prouver qui avait raison.

Pourquoi savoir qui a raison au sujet de comment Google travail?

Bon en partant, on s'en fiche un peu de savoir si on a raison ou si on tord face au développeur. Ce qui nous intéressait surtout c'était de savoir comment Google se comporte réellement face à une page en JavaScript. Oui dans le passé Google avait dit ne pas comprendre le JavaScript, mais Google évolue tous les jours. Il était donc important de faire table raz de ce qu'on pensait savoir pour vérifier nos croyances et être sûr d'avoir la bonne information. Ce n'est donc pas une prise de tête pour ne pas perdre la face, mais simplement une recherche pour savoir comment faire plaisir à Google.

Comment savoir qui avait raison?

Mon premier réflexe a été de chercher des sources officielles ou très crédibles qui disaient si Google indexait le contenu généré en JavaScript ou non. Puis en réfléchissant un peu, je me suis rappelé d'un truc hyper intéressant pour savoir si Google voyait oui ou non le contenu généré en JavaScript! Et ce moyen, c'est tout simplement Google Search Console.

Qu'est-ce que Google Search Console?

C'est une application gratuite proposée par Google qui permet de suivre l'état de référencement d'un site Web. L'outil offre plusieurs informations très intéressantes comme: - la position des mots clés sur Google - le nombre de clics qu'il y a eu dans les résultats de recherche - les pages qui sont indexées dans Google - la vitesse du Crawl - si le site a été infecté par un virus - etc. Mais la fonctionnalité qui nous intéresse ici, c'est qu'il y a une option qui nous permet de voir comment le site est vu par les utilisateurs, mais aussi par Google. Et c'est exactement ce qu'il nous fallait! J'ai donc envoyé une requête à Google pour qu'il me montre comment il voyait la fameuse page en question. Et exactement comme je le pensais, Google indiquait que les utilisateurs voyaient une page "normale", mais que lui voyait une page entièrement vide. J'ai donc pu envoyer la capture d'écran au développeur pour prouver que son expert SEO s'est trompé et que Google ne voit pas le JavaScript.

Est-ce si grave une page générée en JavaScript?

Le pire dans tout ça, c'est qu'en voyant que la même page avait 2 versions (une pour Google et une pour l'utilisateur), cela m'a montré qu'il y avait un problème encore plus grave. Le fait d'avoir deux versions différentes d'une même page en fonction si c'est Google ou l'utilisateur qui la voit, c'est ce qu'on appelle du Cloacking. C'est une pratique qui appartient au Black Hat (technique de référencement mal honnête) et c'est une pratique interdite par Google! Donc le moteur de recherche pourrait très bien pénaliser le site pour tricherie. Bon dans l'absolue, je ne pense pas que Google aurait pénalisé le site pour Cloacking, car généralement cette technique c'est pour améliorer artificiellement la qualité de la page or que la le "cloacking" diminuait énormément la qualité de la page. Donc je ne pense pas qu'il y aurait une pénalité, car le site se pénalisait lui même, mais bon... on ne sait jamais !

Quoiqu'il est soi, tout ça à montrer des choses très importantes

  1. Un développeur lambda a pour mission de créer un site Web pas de le référencer. Son expertise c'est la programmation pas le SEO. Après avoir développé son site Web, il est donc important de passer par des experts en référencement pour s'assurer que le site correspond aux exigences de Google et qu'il soit bien indexable.
  2. Le contenu du site Internet doit TOUJOURS être généré sur le serveur! Donc en HTML (via la PHP par exemple), mais définitivement pas en JavaScript ni en Flash. Car Google ne sait pas interpréter ces deux technologies et pour lui la page sera entièrement vide.
  3. Il est important de toujours vérifier ce que l'on croit savoir et toujours avoir des preuves de sources fiables de ce que l'on affirme. Et dans notre cas, la source venait directement de Google, donc il n'y avait pas plus fiable.
  4. Il est important que la page affichée pour l'utilisateur et pour Google soit exactement la même. Sinon cela peut être considéré comme du Cloacking par Google et le site Internet peut être fortement pénalisé pour utilisation de technique de Black Hat.

Enfin, si vous ne savez pas si vous site est conforme aux exigences de Google, n'hésitez pas à nous contacter. Il nous fera plaisir de vous fournir un audit et de vous indiquer quels les sont les éventuels facteurs bloquants et quoi faire pour améliorer votre site Internet d'un point de vue SEO.

Avez-vous aimé cet article?
/3 d'après 0 votes

Améliorez votre référencement

Si cet article vous a été utile, n'hésitez pas à vous inscrire à l'infolettre. Vous recevrez ainsi gratuitement d'autres articles pour vous aidez à obtenir plus de trafic sur votre site Web.